La plume

Publié le par Comme Je t' Aime

Plume.jpg

La plume reposait
Dans son joli plumier de bois.
La boite était refermée.
L’encrier renversé sur la table
Et une feuille froissée a demi écrite
Attendait que le poète se réveille.

La tête penchée, les yeux clos
il dormait, une larme glissait
Lentement sur son visage.
Par moment un léger sanglot
Faisait tressauter tout son corps.

Soudain la plume se mit à frétiller dans son écrin
Et l’encrier de trembler et la feuille de se trémousser.
Un bruit sur les carreaux,
Un petit oiseau bleu et un petit oiseau jaune
Tapaient du bec contre la vitre embuée.

Le poète ouvrit les yeux, s’approcha de la fenêtre
Et laissa entrer les deux complices.
Alors soudain, toute la pièce s’illumina
Et comme envoutés par le chant des oiseaux
La plume se mit debout dans l’encrier,
La feuille se défroissa et se poudra le nez.

Des lettres tombèrent sur le papier,
Formant de phrases qui, à leur tour
Se mirent à danser et à offrir
En un poème des mots jolis,
Des mots d’amour a qui voudrait
Ouvrir son cœur,
A qui voudrait les recevoir.

Mes deux oiseaux, mes doux amis
Soyez en sur, le poète vous aime.

Publié dans poésie

Commenter cet article