les monédières 2

Publié le par Comme Je t' Aime

monedieres-2.jpg
.....
Nous voici repartis,
cette fois en direction de la table d'orientation
Mais, dans la brume nous ne voyons que nos visages
, nos yeux remplis d'amour.
   
Puis, toujours lovée contre son épaule,
il me conduit jusqu'à Chaumeil
devant la maison de Jean Ségurel, bruyères corréziennes.
Notre voyage se poursuit ,
nous nous arrêtons dans le petit village du Lonzac
ou je retrouve la petite maison de mes vacances.
Sur le chemin du retour, nous croisons, un faisan, puis deux dindons,
qui, cahin caha, se dandinant au beau milieu de la route
rentrent tranquillement a la basse cour.
Peut être étais ce deux dindons amoureux qui s'étaient échappés un instant
pour s'aimer dans un petit bois.
Il se fait tard, nous devons rentrer,
A la maison , nous attend bonne soupe chaude
que nous dégusterons en riant des bons moments de cette journée.
puis fatigués et fourbus, nous nous coucherons et je m'endormirai
tout contre ton épaule , pour ne rouvrir les yeux qu'au petit matin
toujours serrée contre ton coeur.
   
   

Publié dans poésie

Commenter cet article