Mardi 16 octobre

Publié le par Comme Je t' Aime

mardi-16-octobre-copie-1.jpg 
 
 
Ce mardi a marqué la fin d’une époque
Il a clôturé 35 ans d’une vie qui fut
Tour a tour baignée de bonheur  
Une grande maison et des enfants
Les vacances l’été, le camping
Le soleil et la mer.
De tristesse : le départ d’un père bien aimé
A qui vous n’avez pas eu assez le temps de dire je t’aime .
Chiens et chats, petits compagnons si fidèles, mais qui partent eux aussi ,
Ne vous laissant qu’une touffe de poil et un vieil os en plastique tout rongé.
Et la vie continue à dessiner son chemin…
Puis un jour tout change
Les enfants grandissent et quittent le nid
Construisent leur vie chacun de leur coté
On se retrouve seul, dans cette grande maison
Qui n’a jamais été finie, une maison vide et sans âme.
Puis on ne se s’aime plus et l indifférence tour à tour remplace
Ce qui a peut être été de l’amour, un jour, mais il y a bien longtemps.
D’ailleurs on n’arrive plus à se souvenir des premiers mots, des premiers gestes.
Quand on n’aime plus, tout est fini.
Alors arrive ce mardi, ce mardi qui marque la fin de cette époque.
On se présente dans une grande batisse aux plafonds très haut
Devant une personne vêtue de noir, une anonyme, une inconnue
Qui prend la page de votre livre, la déchire et la jette a la corbeille.
Puis on repart chacun de son côté, sans se retourner.
Clôturant sans une larme le premier chapitre de sa vie.

Publié dans poésie

Commenter cet article